PANACHE

LE PERVERS

Son poil est si doux. Je frotte mon nez sur la petite tête de mon chat. En retour, elle me miaule au visage et j’inhale avec passion son haleine de croquette au thon. L’amoureux dort encore. Ses pieds dépassent de la couette. Il a oublié de retirer sa chaussette gauche stylisée par un gros trou au niveau du petit orteil et je suis encore plus folle de lui. Je me suis réveillée de très très bonne humeur aujourd’hui, sachez-le. 

Tout me paraît simple et logique.

J’enfile mon jean boyfriend et je m’imagine avoir le corps de J-LO dans ce pantalon qui habituellement me donne plutôt l’impression d’avoir un cul disproportionné par rapport à la circonférence de mes jambes. Imaginez un double bilboquet avec un buste dessus. C’est bon ? Voilà.  Il m’est impératif de partager cet enchantement matinal, alors, je décide d’aller boire un chaï latte (#jesuisbobo) à la terrasse de mon café préféré avec mon ordi (un Mac bien sûr. #jesuisungrosclichébobo) convaincue que rien ne pourra perturber cette matinée parfaite. RIEN. 

Merde. 

Seulement deux minutes que je suis assise à la table et le halo lumineux qui m’accompagnait s’assombrit progressivement. Il est là. Le pervers. Telle une tortue recroquevillée dans sa carapace, j’enfonce la tête dans mes épaules de manière à me faire oublier. Je n’ose lever la tête que par à-coups parce que je sens son regard insistant et, à chaque fois, il me pénètre littéralement la cornée. Je devine ses pensées : “Je te prendrais bien comme une grosse chienne sur la table, la petite”. Cela me répugne et puis, faut le dire, elles ne sont pas pratiques ces tables, elles sont toujours bancales et au prix du latte à Paris je ne laisserai personne renverser ma tasse !

Les petits boutons au milieu de sa chemisette à carreaux blancs et rouges sont prêts à exploser tant son ventre rond et tendu pousse sur ce pauvre tissu. Il porte un béret vert bouteille qu’il n’a même pas pris la peine d’enfoncer à l’arrière de sa tête, il est simplement posé sur sa courte et sèche chevelure poivre et sel.  Un coup de vent par pitié ! Faite-qu’il s’envole ce béret, que son attention se détourne de moi.  Même la brise m’a laissée tomber. 

Comme porte de sortie et de manière à tomber dans l’oubli de ses fantasmes  obscènes, je décide de faire ce que j’appelle (ou que mes copines appellent) “la dégueule face” : laisser tomber ma lèvre inférieure, avancer mon menton à fond vers l’extérieur et… Baver. (Je sais… d’où le “degueule”) Mon neveu a déjà pleuré lorsque je lui ai fait cette tête alors que l’idée de base était de le faire rire, donc je mise vraiment tout là-dessus ! 

Deux adolescentes attablées à ma gauche me regardent et s’esclaffent mais lui, il ne lâche pas. Le harcèlement visuel est hermétique à ma technique d’écoeurement, je dirais même qu’il s’intensifie. Contre tous mes principes, je remonte sur mon épaule le tee-shirt trop grand que j’ai piqué à mon mec parce je trouvais que l’effet “épaule dénudée” créait un mélange de fille pure et sexy (alors que ça fait juste tee-shirt trop grand. Mais laissez-moi croire que PARFOIS je suis UN PEU Brigitte Bardot dans “La vérité”). 

Cette ambiance pesante m’oppresse si fort que je capitule. Je ferme mon ordi et me sens victorieuse parce qu’il rentre du premier coup dans sa housse, j’aurais très mal vécu la saynète de lutte qui consiste à aller d’avant en arrière pour faire entrer l’objet. Ne pas exciter la/le bête est primordial pour fuir sereine. Un sentiment d’injustice me submerge lorsque je passe près de lui, alors, afin de récupérer un semblant de dignité, je décide de le frôler et qu’il se délecte des effluves de mon parfum. Qu’il sache, que jamais, il n’y mélangera le sien. Quelle conne. Mes calculs étaient pas bons (Kevin. Pardon). J’ai excité la bête… Il m’attrape le bras.

J’ai des frissons partout et j’ai l’impression que mes cheveux vont se dresser sur ma tête comme les poils de mon chat lorsqu’il voit un concombre (il serait d’ailleurs intéressant d’analyser la phobie des concombres chez les chats. C’est pour ça que j’ai un blog, je peux vraiment aborder tous les sujets que je veux, QUESKIA !).

Je retire violemment mon bras, prête à tracer le plus grand sprint de ma vie. Partir et oublier sont mes objectifs premiers.  -« Pauline ! » Il connaît mon prénom ?!  Je le regarde d’un peu plus près.  -“J’étais à 90% sûr que c’était toi !” me dit-il avec tendresse.  Arrêt sur image.

Mes plus beaux souvenirs d’enfance jaillissent instantanément ; les boums au Champomy, les chorégraphies sur “Together again” de Janet Jackson, la coloc bordelique de ma mère qui vivait avec ses copines après le divorce (je vivais donc avec les enfants de ses amies, devenues mes meilleures copines. Oui, c’était génial), la déclaration d’amour que Luc m’a faite debout sur une chaise devant toute ma classe en CM1, le jour où je me suis agrafée le doigt parce que j’étais persuadée que ça marchait pas sur la peau et… Monsieur Domench ». 

-”Je te regarde depuis toute à l’heure mais je n’y vois plus très bien tu sais, j’ai vieilli hein?”. Oui il a vieilli et moi j’ai honte. Pendant quinze minutes, j’ai imaginé un mauvais porno sordide avec le meilleur prof de ma scolarité. Celui qui m’a donné envie de lire et d’écrire, qui m’a donné confiance en moi, qui m’a toujours expliqué au lieu de punir, puis, qui a prêté son camping-car à ma mère un été pour que nous puissions partir en vacances. 

Je m’en veux tellement. Mais comprenez, c’est si souvent que “vous”, les hommes, vous nous mettez dans cette position. Celle de la proie. C’est épuisant et cela peut, par moment, faire de nous des hystériques sur le qui-vive. 

Il est maintenant tellement agréable de m’asseoir auprès de cet homme. Tout me re-paraît simple et logique. Il lit mes textes sur mon ordinateur et à l’identique de ces années là, il tire sur ma couette lorsqu’il remarque une faute. Ici, je n’y vois aucun geste déplacé, au contraire, j’ai retrouvé l’insouciance de mes huit ans. 

287 Comments

Add Yours →

Je pensais pas … Mais c’est génial ! Tu as du talent pour écrire ! Vraiment j’ai trouvé une pépite de blog qui change tellement du blog de l’influence qui n’apporte rien. J’espère que tu feras encore des Articles-story fictives ou vraies peu importe elles sont trop chouettes !

Cette situation montre à quel point nous pouvons nous faire des films de très peux de choses et surtout, à quel point nous pouvons juger une personne juste par une attitude que nous croyons nocive…..encore un beau récit.

En pleine période #Metoo, #Balancetonporc, une belle leçon d’humanité qui nous invite à ne pas devenir paranoïaque au moindre regard.
Merci Pauline.😊✏

Prem’s? Ahah,
Bravo ! C’est un très bon début pour ton bloooooog. Tu as raison, la chute n’est pas du tout celle qu’on attend et c’est très plaisant à lire.
J’aime beaucoup ton écriture et la spontanéité, je reviendrais .

Belle journée,
Estelle

Bravo tres belle ecriture.. Hâte d etre a la semaine prochaine….. G bien repere la faute que manu a évoqué ce matin sur nrj mais je dis rien.. 👍👍👍

J’adoreeeeeeee !!! à chaque paragraphe on sourit, on imagine plein de choses et on lit vite pour découvrir la suite mais en même temps je reviens pour lire chaque mot.
vivement les prochains textes !

Salut Paulette, je trouve cette nouvelle captivante,drôle et remplie de sincérité… Continue j’ai hâte d’en lire une autre !! Bisous, Stéphanie

Bonjour
Je ne suis pas pas un grand lecteur. Je ne lis même jamais. Par contre j’écoute la radio et je t’entends tous les matins pour mon plus grand plaisir. Vous êtes très drôle.
Pour une première je trouve ça intéressant et rigolo à la fois.
Je t’encourage donc à continuer.
Bonne chance pour la suite. Et surtout continue de n’ois faire rire le matin
Matthieu

Tout simplement génial! Je n’aime pas lire, mais j’ai eu envie de regarder ton texte après les commentaires de Manu…je n’ai pas pu m’empêcher de lire jusqu’au bout (alors que je suis au taf et que je n’ai vraiment pas le temps!)
Hâte de lire le prochain texte.
Merci pour ce petit moment d’évasion qui m’a fait rire, frémir et enfin ressentir beaucoup de sensations!

Salut Paulette !
Et bien ton histoire sort de l’ordinaire !
Effectivement ta narration est surprenante car au début on s’attend pas a ce style mais au final c’est grave cool !
Merci a toi !!
Continue !!

Voici ma critique…j’ai adoré et pour être franche j’ai même eu les larmes aux yeux. Tu as une belle plume Paulette et ces quelques lignes me donne envi de lire tes prochaines histoires. Dans le monde d’aujourd’hui, il est vrai que dés que l’on voit un mec seul a maté avec insistance on pense tout de suite a mal mais en fait……
Au plaisir de te relire encore et encore

Génial ! L’histoire est courte mais clair. On ne s’attend bien pas à cette fin. C’est bien écrit bravo ! Les petites pointe d’humour en plus j’adore cela met des paillettes dans notre journée (merci kevin😂😂)

Très mignon chère Paulette /Pauline.
Franchement je n’aurais jamais écouté NRJ ni votre émission sans l’insistance de mon ado de 15 ans. J’avoue prendre un grand plaisir à vous retrouver le matin. Vous êtes d’une grande fraîcheur, vous et toute l’équipe. Bravo pour cette idée de blog. Vivement la semaine prochaine
Marie Sophie

Magnifique style d’écriture, j’écris beaucoup également, et j’aime les métaphores appropriées dans votre histoire.
Merci à Manu, pour ce lien….
Au plaisir de vous lire.

Et bien pour une première c’est plutôt réussi!! J’ai adoré te lire et la chute j’adore car ça se finit bien.
Continue et hâte de lire la prochaine histoire 🤗

Bonjour ! Je ne savais pas que tu avais une si belle plume ! Je t écoute tous les matins et je suis ravie de decouvrir cette nouvelle facette de toi ! Merci pour ce texte !

Bonjour, dès que je vous ai entendu parler de ton blog je suis vite allée voir.
Normalement je ne suis pas du tout une fan de lecture, mais dès que j’ai commencé ce texte je suis vite rentrée dans l’histoire et il fallait absolument que je le finisse pour savoir la fin et je ne regrette pas !
Continue ainsi, c’est TOP !

Bon courage et bonne journée !

Laura

Bonjour Pauline. C’est un plaisir de découvrir aujourd’hui non pas Paulette du 6/9, mais Pauline et sa plume. J’aime beaucoup ce que tu écris, c’est frais, bien écrit, bien amené, proche de la réalité (que nous ne vivons que trop malheureusement). Je trouve ça très beau, j’aime beaucoup ton style d’écriture et ta pointe d’humour, posée au bon endroit. Bravo pour le message important que tu fais passer avec légèreté. C’est un plaisir de te découvrir autrement que comme la fofolle de l’équipe (qu’on adore ne te méprend pas). Continue ainsi c’est super. (Et on va enfin pouvoir croire que tu étais vraiment journaliste 😉). Bravo.

Très beau texte, ça m’a mis des frissons, difficile de m’imaginer après le dégoût ressenti (car si bien connu) que j’aurais pu à nouveau faire confiance à ce pervers. Merci, hâte de lire tes prochaines histoires 😉❤️

J ai entendu parler de ton article (pour ma part je préfère le terme nouvelle) a la radio ce matin et je l’ai lu sitôt arrivé au burezu🙂 un mot TOP
Le texte est très agréable à lire, un peu d’humour, une pointe de suspense et une fin toute en douceur.
Hâte de découvrir une autre nouvelle.
MERCI de nous faire partager

super! j’adore. je suis prête a te suivre dans tes aventures. ne lache rien tu ecrit très bien. félicitation 👏👏 a la prochaine lecture…

Bravo ! Très bien écrit, je trouve ça génial de mettre sur papier ces petits bouts de la vie quotidienne car cela permet aux lecteurs de s’y retrouver et de se reconnaître (sauf si c’est un pervers qui lit et dans ce cas il ne reconnaitra pas grand chose 🤔). Grâce à ce genre de partage, on réalise que nous ne sommes ni fous ni seuls et que l’on est nombreux à connaître ce genre de moment bien long ! (Je n’emploie pas le féminin car je sais que les réseaux sociaux sont durs et je risque d’énerver quelques mâles ayant également croisé un jour la route de pervers(es)).
En tout cas je me suis reconnue dans cette histoire (reconnue en toi, je précise…) car on apprend tellement à se méfier que parfois on en devient juste sauvages et que l’on passe pour des personnes hautaines… bref j’adore et j’en redemande 👏👏👏

Paulette j’aime beaucoup tu nous emportes avec toi dans tes pensées et on tombe sur le c** quand on découvre qui est cette homme qu’on a détesté puis aimé tout de suite après quelques mots. Tu as une superbe ecriture et j’ai hate d’etre a la semaine prochaine… sans te mettre la pression hein!! 😉
PS: reste comme tu es dans la vie comme à l’antenne.
Bisous
Melodie

Super 👍 maintenant je vais avoir un regard 👀 différent sur les tables qui m’entourent quand je prends mon grand crème le matin pendant mes jours de congé j’ai adoré la chute mais je crois savoir que tu es une spécialiste en la matière à bientôt à la radio 📻

Super Paulette ! Je t écoute tout les matins et tu déchire tout et ton premier post wahou j ai adoré.
Je te souhaite de réussir tout ce que tu entreprends.
D une Pauline à une autre Pauline je te souhaite bonne chance.
Hâte d être à la semaine prochaine..

Pauline M

Bonjour, excellent coup de com sur nrj ;o) Debut de lecture par curiosité puis intérêt pour l’histoire persuadé d’un nouveau « balancetonporc »…mais surprise de la chute… Bravo, sympa et lecture plaisante…

un seul mot: MAGNIFIQUE. A t ‘entendre tous les matins qui pouvait soupçonner que c’est la même personne.
Continue et je serai ton premier lecteur.
Nano

Très bien écrit, merci de ce petit texte qui te fait réfléchir à 2 points de vue celui de ne pas se fier aux apparences ou au préjugés et celui des hommes lourds qui souvent ne se rendent pas compte de ce que leur comportement apporte au notre. Tifany

Lecture bien agréable et fraîche comme la rosée du matin :))
On l’a toutes connues ce pervers dégueu.
Mais le rebondissement est topissime!

Peace and fun miss. 😉

Je suis arrivée sceptique mais je suis repartie convaincue après la lecture de ton premier article. J’ai adoré, très jolie plume, il me tarde de lire le suivant !

Paulette jolie, ton rire enchanté tous les matins le 6/9 😁 je vous écoute pendant ma tournée (suis infirmière) et vous me faites du bien. Félicitations pour ton blog et ton article tellement révélateur de nos situations !!! Merci pour ce joli souvenir que tu nous as partagé, on y retournerai tellement à cette période 🙂

Bonjour Paulette..super j’ai bien aimé l histoire sur ton blog.. pressée de lire la suite. ..aurais tu des recettes à nous faire partager ????? Merci et gros bisous à toi, isa, manu et glandu

J’ai hâte que tu parles des ovnis et des fantômes, c’est un sujet que j’affectionne particulièrement. Sinon bravo pour ton 1er texte. Je trouve que tu as un beau verbe 👍👏

Bonjour
Merci Paulette pour ce moment tellement vrai. La vie nous réserve parfois des instants de solitude, de dégoût, de panique, de fou rire, de regret et nous ramène à des souvenirs d’enfance auxquels on ne s’attendait pas.
J’ai apprécié ce petit instant de lecture qui m’a fait sourire d’abord et pouffer de rire ensuite

Moi qui n’aime pas lire… J’ai adoré lire ton premier texte, je m’y retrouve et j’attendais une autre chute… Et puis, ça fini bien !!
Hâte de lire le prochain 😁😉

Innatendu, la chute est tendre et renvoie à plein de souvenirs.
Bravo Paulette, continues. On te reconnaît bien dans tes mots☺️
Vivement la prochaine story… ✍️🐈

Bonjour, j ai trouvé ça très sympa.rapide moi qui manque cruellement de temps c’était cool et très bien écris.on se projette hyper bien c est fluide et distrayant.
L espace de quelques minutes on plonge dans cette histoire et on oublie le présent.
Merci.
Bonne continuation

Bravo Paulette, Pauline j’ai beaucoup aimé la chute est super inattendue. Comme toi j’ai une prof de francais qui m’a donné l’envie de lire. Continue

Alors là bravo Paulette ! J’ai beaucoup aimé et j’attends la semaine prochaine pour une autre lecture, en attendant je vais continuer d’écouter la radio 😉

J’adore ! C’est enjoué et drôle ! C’est proche de nous, d’une conversation ou une lettre d’une copine !
On le vit avec, on imagine la scène, on sentirait presque le café !
À bientôt pour la prochaine aventure !

Bravo pour l’intro et surtout la conclusion, j’adore ta façon d’écrire (je te tutoie, l’avantage de mon âge avancé). Tu laisses le doute planer jusqu’à cette belle fin et image d’un professeur heureux de retrouver son élève d’antan et de l’aider dans son exercice de style. Vivement la prochaine prose.

J’ai entendu ça ce matin à la radio donc je fais la curieuse également. J’ai adoré ta façon d’écrire et je découvre aussi ton prénom 😁
Au plaisir d’en lire de nouveaux

Bonsoir Pauline !
Pour ma part, je trouve que dans ton histoire on retrouve ta spontanéité et ta légèreté, chose que tu dégages aussi. A la radio
J’ai apprecie lire ton premier article….
Bonne continuation

Bonjour Paulette
J ai écouté l émission ce matin, et j ai fait ma curieuse.
J adore ton style et ton histoire. Je vais te suivre avec plaisir.
J ai hâte d être à la semaine prochaine pour la prochaine histoire.
Bises
Isabelle

Tellement de plaisir à t’écouter le matin et voilà que tu en redonner à lire le soir :-). Merci.
Ta fraîcheur et ton authenticité te rendent magique. Merci
<3

J’aime beaucoup ce que je viens de lire !!! Je suis pressée de lire la prochaine 😊 merci pour ce blog Pauline et félicitations pour ton travail !!

Bravo Paulette 🤩🤩

J ai écouté l émission ce matin comme tous les matins d ailleurs
Et tu m as donné envie de te lire
Alors j ai fait ma curieuse
Pas déçu évidemment
Hâte d’être la semaine prochaine pour une nouvelle histoire
🤗

Bonsoir Pauline, comme toutes et tous ceux qui t’ont laissé un commentaire ce jour, j’ai écouté l’émission ce matin et j’ai voulu découvrir ton blog et ta 1ere story. Bravo pour cette 1ère histoire, j’ai adoré. en te lisant on imagine aisément la scène que tu décris. J’ai hâte de lire tes prochaines missives. 👌👌👍😉

Je ne connais qu’à travers la radio. Mais ces mots, ce texte, ces péripéties te ressemblent tellement. C’est tout toi. Bonne continuation. Merci de nous régaler. Bisous

Étonnant…..tu m’as ému…merci Pauline/Paulette pour cette chronique…..tu as du talent!
As-tu lu : Boulevard Saint-Germain de Gabriel Matzneff ? Ton style m’y a fait penser…

J’adore ta manière d’écrire ! Le texte est super. Hâte de lire tes prochaines publications !
Merci d’en avoir parler à la radio et continue comme ça 😀

Mais quel suspens ! Le ton décalé est génial et la chute est pleine de tendresse. Paulinette, tu sais accrocher ton lecteur. Tu as un vrai style d’écriture bourré d’humour et qui te ressemble (oui, c’est presque comme si tu étais là et que je t’entendais raconter).

J’ai entendu il y a plusieurs semaines que vous aviez ouvert ce blog, je me suis dit que cela serait bien d’aller voir ce que Pauline peut nous offrir en lecture en plus de ce que vous dégagez sur NRJ. Je viens de vous lire et j’ai adoré. Continuez à nous ravir de vos mots 🙏🏻

Laisser un commentaire